Faire preuve de créativité en plein confinement : comment développer une idée de génie

Interview Pato Cervantes
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur print

Nouveau mois, nouvelle motivation, nouvelle devise. Ce mois-ci, nous interviewons une personne dont l’histoire vous inspirera. « Si je peux le faire, vous le pouvez aussi. Si vous pouvez le faire, je le peux aussi ! », affirme Pato Cervantes, un coach de fitness mexicain installé à Hambourg, en Allemagne.

Vous pouvez imaginer ce qu’a ressenti quelqu’un comme Pato à l’annonce de la fermeture des salles de sport : un sentiment de vide, d’impuissance et d’incertitude. 

Mais notre coach ne s’est pas laissé miner pour autant, sa passion était plus forte. Qu’a-t-il inventé pour que ses clients restent motivés ? Comment a-t-il vécu le premier confinement ? Quelles leçons en a-t-il tirées et quels sont ses conseils pour vous ?

Comment le confinement a-t-il chamboulé votre vie ?

Elle a changé du tout au tout ! Ce qui m’a le plus manqué, c’était la communauté. J’entraînais 40 personnes à la fois sur 40 vélos plusieurs fois par jour. Puis, du jour au lendemain, tout a basculé. Tout a été fermé. Tout se faisait en intérieur. 

J’avais l’estomac noué et les questions fusaient dans mon cerveau. Combien de temps cela allait-il durer ? Que devais-je faire ? Devais-je retourner au Mexique pour retrouver ma famille le temps de la pandémie ?

Finalement, j’ai décidé de rester. 

Je me suis dit « Respire. Pense à toi. C’est une question de survie avant tout. » Cette attitude m’a aidé à mieux évaluer la situation. J’ai pu m’adapter, reprendre le contrôle et planifier la suite.

De nombreuses personnes dans le monde vous ont suivi par la suite. Comment en êtes-vous arrivé là ?

C’était incroyable ! À la mi-mars 2020, après deux semaines en état de choc, j’ai commandé de nombreuses machines et je me suis aménagé une salle de sports à la maison ! 

Mais même en tant que professeur de fitness, je manquais de motivation. J’ai pensé à mes amis, mes voisins, à toutes ces personnes à la maison vaquant à leurs propres occupations, souvent seules. « Comment aider quand tant de personnes sont seules et isolées ? », me suis-je demandé. 

Et là, ce fut l’illumination : la solution se trouvait dans la communauté ! Rassembler de nouveau les gens autour d’une initiative positive. Nous avions simplement besoin de 30 minutes de bonne humeur, de musique et d’exercice en plein air ! J’ai donc glissé des messages sous les portes des maisons dans ma rue. J’ai allumé la musique et je me suis lancé !

La réponse fut incroyable : À la télé et sur les réseaux sociaux, nous pouvions voir des colocs, des familles et des personnes âgées s’entraîner ensemble sur leurs balcons. Ils s’amusaient comme jamais. Qu’avez-vous ressenti à la vue de ce phénomène ?

Des personnes qui n’avaient pas fait de sport depuis 15 ans ont commencé à s’entraîner. Des familles et des voisins se sont retrouvés pour participer aux séances. J’avais la chair de poule quand ils riaient et applaudissaient pendant les exercices. J’étais très heureux, je n’aurais pas pu demander mieux ! 

J’ai pris conscience de ce que j’étais capable d’accomplir par moi-même. J’ai appris à mieux me connaître et à renforcer mon mental en ces temps incertains. 

Ma grande réussite, c’est qu’aujourd’hui, si je vais sonner aux 80 portes dans ma rue, elles s’ouvriront toutes. Cet esprit de communauté est le plus beau des cadeaux pour moi.

Comment les choses ont-elles évolué ensuite ?

J’ai commencé à recevoir des demandes d’autres rues dans la ville qui voulaient que je fasse la même chose, mais je suis resté fidèle à ma rue. Des gens d’autres quartiers ont commencé à venir dans notre coin. Les balcons étaient pleins à craquer et, à la fin, la rue aussi. C’est à ce moment-là que j’ai pris conscience que j’avais besoin d’établir une présence en ligne. 

C’est ce dont j’avais besoin pour partager mes séances d’entraînement et cette super atmosphère en ligne, quel que soit l’endroit où vous vous trouvez dans le monde ! Je voulais aussi que les gens apprennent à mieux me connaître. Ce fut le début de mon histoire avec Jimdo : j’ai créé mon propre site. 

Tout cela s’est passé pendant le premier confinement. Vous avez également offert votre premier cours en ligne, Soul-Tribe, en mars.

Oui, tout à fait ! Et je ne m’y connais pas vraiment en informatique. Heureusement, c’était vraiment simple. J’ai créé mon site, j’ai appris au fur et à mesure, puis je me suis rendu compte que j’avais réussi à créer mon site de A à Z tout seul ! La configuration de PayPal et du processus de paiement a été très rapide. Tout est super facile, aussi bien pour mes clients que pour moi.

Vous avez aussi lancé une appli de fitness récemment. Pouvez-vous nous en dire plus ?

J’ai conçu un programme complet de 14 jours comprenant de la méditation, des séances d’entraînement, de la musique et des exercices quotidiens que j’ai préparés moi-même. 

J’y ai mis tout mon cœur. J’ai réfléchi au quotidien de mes clients et à leurs besoins actuels. Plus de paix, plus de bonheur, plus de gratitude ainsi qu’une plus grande force mentale et physique : tels sont les piliers de mon programme. Je veux inspirer les gens avec mon mode de vie et leur offrir une meilleure qualité de vie. 

Votre idée a l’air de s’être développée naturellement, était-ce vraiment le cas ? 

En réalité, le processus a duré plusieurs mois. Au départ, je ne savais pas du tout comment toucher les gens en ligne. Heureusement, mon cousin m’a aidé à gérer ma stratégie marketing et mes pages sur les réseaux sociaux. J’ai développé une communauté sur Instagram, où j’ai publié des vidéos au quotidien, et j’ai préparé des extraits des contenus à venir. C’est à ce moment-là que j’ai commencé à décoller.

Sur votre site web, on voit que vos séances d’entraînement ont récolté d’excellents avis. En général, que pensent les gens de votre programme ?

Ils sont épatés ! De nombreuses personnes m’avouent qu’elles ne savaient pas que méditer pouvait être aussi simple ou qu’elles ne se rendaient pas compte à quel point de petites habitudes quotidiennes pouvaient changer leur vie du tout au tout. Le plus important quand vous apportez des petits changements positifs dans votre quotidien, c’est de réussir à s’y tenir. Cet accueil me conforte dans l’idée que je suis sur la bonne voie. 

Nombreux sont les freelances à vivre une expérience similaire. Quels conseils pourriez-vous leur donner pour identifier et tirer parti de nouvelles opportunités pour leur activité ? 

Il faut avoir bien plus qu’un simple objectif en tête. Selon moi, quand on veut, on peut. Réfléchissez bien à ce que vous souhaitez offrir. Demandez-vous pourquoi vous faites ce que vous faites et comment en faire bénéficier les autres.

C’est ce genre d’approche qui m’a permis de développer ce projet porteur de sens, en plein confinement. Tout le monde peut y arriver. Quand vous développez quelque chose, tous vos efforts porteront leurs fruits. À vous de décider ce que vous voulez faire, puis lancez-vous !

Dans le pied de page de votre site, vous avez écrit : Nous ne faisons qu’un. Si je peux le faire, vous le pouvez aussi. Si vous pouvez le faire, je le peux aussi.

C’est ma devise. J’y crois dur comme fer. Nous ne faisons qu’un. Si je peux le faire, vous le pouvez aussi. Si vous pouvez le faire, je le peux aussi.

Merci pour cette interview, Pato ! 

Pour plus d’inspiration, découvrez le site web et le compte Instagram de Pato ! 

Jimdo
Le blog Jimdo est destiné à tous les entrepreneurs et freelances, ou plus généralement à toutes les personnes ayant une idée ou un projet. Vous trouverez dans nos articles des informations intéressantes sur les créateurs de start-ups, les tendances actuelles et les histoires d'autres utilisateurs Jimdo, ainsi que des conseils utiles pour le webdesign, votre e-boutique, votre référencement naturel et plus.
Produit recommandé

Site internet Jimdo