Créez une newsletter en trois étapes

Créez une newsletter en trois étapes

Les newsletters marketing sont un outil très efficace. En informant vos abonnés des dernières nouveautés dans votre entreprise et dans votre secteur d’activité, vous les invitez à revenir vers vous pour effectuer un achat.

Si l’idée de créer votre propre newsletter vous impressionne, ne vous inquiétez pas : nous avons créé ce guide en trois étapes pour vous aider, avec quelques conseils en bonus.

H2: Qu’est-ce qu’une newsletter ?

Une newsletter est un e-mail envoyé à toutes les personnes qui s’y sont abonnées. Son contenu peut être varié : informations, conseils, offres spéciales et autres considérations intéressantes pour le public cible. Il existe deux formats :

  • Newsletter occasionnelle : il peut s’agir d’informer vos clients de soldes en cours dans votre e-boutique, de l’ouverture d’un nouveau magasin ou du lancement d’un produit.
  • Newsletter régulière : dans ce type de newsletter, le contenu est réparti entre plusieurs e-mails envoyés à différents moments. Vous pouvez proposer des conseils utiles, informer des dernières actualités concernant votre entreprise ou faire part de vos dernières lectures intéressantes sur le sujet. Vous n’avez pas besoin d’envoyer votre newsletter toutes les semaines ni tous les mois. L’essentiel est de l’envoyer plusieurs fois, même à des intervalles de différentes longueurs.

Pour les entreprises, les newsletters sont des incontournables de la communication avec les clients. Quand ils reçoivent des e-mails régulièrement, les clients se souviennent plus facilement de vous et sont incités à retourner sur votre site. Un contenu bien choisi est même susceptible de transformer des lecteurs intéressés en clients satisfaits.

Quels sont les avantages d’une newsletter ?

Comme nous l’avons déjà mentionné, les newsletters sont de puissants outils de communication avec vos clients. Voici leurs avantages :

  • Faible coût : naturellement, une newsletter envoyée par e-mail coûte nettement moins cher que la distribution de flyers imprimés.
  • Lancement rapide : tout se fait plus rapidement en ligne que par courrier postal.
  • Plus de visiteurs sur votre site : vos abonnés n’ont pas à saisir méticuleusement l’adresse de votre site dans leur navigateur pour y accéder, il leur suffit de cliquer sur les appels à l’action dans votre newsletter après avoir lu votre contenu. Et hop, coup de boost pour votre nombre de visiteurs et vos ventes !
  • Très accessibles : la plupart des gens consultent leurs e-mails sur leurs smartphones, ce qui veut dire que votre newsletter vous permet de les contacter à tout moment, où qu’ils soient.

Quels sont les désavantages d’une newsletter ?

Les newsletters présentent également quelques inconvénients :

  • Pas d’expérience physique : un e-mail ne se touche pas, ne se prend pas en main, contrairement à un bon de réduction imprimé sur du papier de bonne qualité ou à un flyer bien pensé qui vous en met plein la vue.
  • Trop de spam : nombre d’entre nous reçoivent des e-mails promotionnels tous les jours et les mettent directement à la corbeille, sans même les lire. Pour que votre newsletter ne connaisse pas le même sort, nous vous recommandons de bien vous organiser et de choisir soigneusement votre contenu pour qu’il réponde à quelques conditions.

Étape 1 : Organiser et planifier votre newsletter

Votre newsletter doit inspirer des émotions positives chez vos abonnés, qu’ils associeront ensuite à votre entreprise et qui leur donneront envie d’acheter chez vous. Vous pourriez également chercher à vous faire de nouveaux contacts et à accroître l’intérêt pour votre marque. Quels que soient vos objectifs, montrez-vous stratégique :

1. Créer une liste d’abonnés

Tout d’abord, entrez les informations sur vos clients dans un tableau. S’ils présentent tous les mêmes intérêts et besoins par rapport à votre offre, une seule liste suffira. Toutefois, il peut être judicieux de distinguer vos clients de longue date et vos nouveaux prospects ou encore les clients qui achètent toujours un produit A et ceux qui s’orientent plutôt vers le service B. Vous identifierez ainsi plusieurs groupes dans votre liste de distribution pour lesquels votre contenu devra être adapté.

2. Décider à quelle fréquence envoyer votre newsletter

Soyez honnête : avez-vous souvent hâte de lire et ouvrez-vous les newsletters auxquelles vous êtes abonné ? Quand leur fréquence d’envoi devient-elle agaçante ? Mettez-vous à la place de vos abonnés et demandez-vous à quelle fréquence vous parviendrez à envoyer une newsletter de qualité. Par exemple, deux fois par an pourrait suffire s’il est pénible pour vous d’envoyer des e-mails. Nous vous conseillons aussi de prévoir quelques sujets en réserve pour les prochaines éditions. 

3. Choisir une heure de la journée

Pour déterminer quel jour de la semaine et à quelle heure diffuser votre newsletter, cherchez d’abord à savoir à quel moment vos abonnés ouvriront leurs mails. En règle générale, les messages ont tendance à s’accumuler pendant le week-end, votre newsletter risquerait d’être directement supprimée, en faveur d’e-mails plus importants.

La plupart des gens consultent leur boîte mail avant d’aller travailler, pendant le petit déjeuner ou dans les transports en commun. Ils sont alors plus susceptibles de lire votre newsletter s’ils la reçoivent entre 8 h et 10 h. Les gens n’ouvrent généralement pas leurs e-mails pendant la pause déjeuner et, après 17 h, ils cherchent surtout à terminer leurs tâches les plus importantes avant de rentrer chez eux.

Pour explorer plus de critères et choisir le meilleur moment pour envoyer votre newsletter, nous vous renvoyons vers cet article de Hubspot.

En somme, il n’existe pas de moment parfait pour envoyer votre newsletter. Expérimentez, analysez les réactions de vos abonnés et adaptez-vous en conséquence.

4. Vérifier votre signature/bas de page et votre formulaire d’inscription

Faites les recherches nécessaires pour savoir quelles informations doivent figurer dans votre newsletter. Cherchez comment vos clients peuvent s’abonner à votre newsletter selon la loi et à qui vous avez le droit de l’envoyer sous forme de message promotionnel. Ci-dessous, vous trouverez plus d’informations sur les lois applicables à ce type de communication, comme le RGPD.

Rassembler des idées et créer du contenu pour votre newsletter

Vous ne savez pas quoi écrire dans votre newsletter ? Pas de panique, il existe une multitude de sujets que vous pourriez aborder. Il vous suffit de trouver ceux qui intéresseront votre public. Voici nos suggestions :

  • Avez-vous lancé des soldes ou une promotion dans votre e-boutique ? Parlez-en !
  • Montrez à vos lecteurs l’envers du décor. Racontez-leur l’histoire de votre entreprise ou présentez-leur votre équipe. Ils auront le sentiment de mieux vous connaître et vous feront davantage confiance.
  • Entretenez votre réseau et parlez à vos clients. Essayez de découvrir à quoi s’intéresse actuellement votre cible.
  • Avez-vous récemment participé à un salon professionnel ? Partagez les dernières nouveautés du secteur avec vos lecteurs.
  • Lancez une campagne promotionnelle ou envoyez un code de réduction dans votre newsletter.

Étape 2 : Définir la structure et le contenu

Comme votre site, votre newsletter doit se lire facilement et s’afficher correctement sur un ordinateur, un smartphone ou une tablette. Heureusement, les outils d’e-marketing s’en chargent pour vous, donc vous n’avez pas à vous en préoccuper (moyennant un petit investissement).

Votre newsletter a également besoin d’être structurée de sorte à intéresser votre lecteur et attiser sa curiosité.

Formule de politesse

Vous feriez bonne impression auprès de vos lecteurs en vous adressant à eux personnellement. Pour ce faire, il faut cependant organiser votre liste de distribution et renseigner le prénom et le nom de vos abonnés. Si cette tâche vous paraît trop chronophage, vous pouvez opter pour une formule de politesse plus générale.

Objet et teaser

L’objet de votre newsletter donne envie à vos abonnés de l’ouvrir. Il doit être concis et aller droit au but, tout en restant suffisamment intriguant pour attiser la curiosité. Après votre formule de politesse, ajoutez un court teaser pour annoncer le contenu de la newsletter. Ne cherchez pas pour autant à le résumer : laissez vos abonnés le découvrir eux-mêmes !

Contenu

Assurez-vous que votre contenu est concis et facile à comprendre. Nous vous conseillons de suivre une structure claire et logique. Ajoutez des liens pour plus d’informations ou des appels à l’action à des endroits stratégiques, comme « Cliquez ici pour en savoir plus sur nos ateliers ! ». Il est aussi important d’adopter un style qui correspond à votre image de marque et au ton de votre discours de marque.

Vous ne savez pas trop quels sujets plairont à vos lecteurs ? Vous n’avez qu’à envoyer deux versions différentes de la newsletter et étudier le nombre de clics. Les outils d’e-marketing proposent de nombreuses fonctionnalités d’analyse pour vous aider. Nous parlerons plus tard des tests A/B.

Images

Les e-mails ne sont pas le format idéal pour présenter des visuels époustouflants, alors n’abusez pas trop des images. Choisissez-en une ou deux et ajoutez un lien vers votre site, même si vous annoncez l’ouverture d’une exposition. D’ailleurs, veillez à ne pas enfreindre de droits d’auteurs ! Heureusement, on trouve facilement des banques d’images libres de droits sur Internet.

Étape 3 : Analyser et évaluer

Votre newsletter est enfin envoyée ! Naturellement, vous voulez maintenant savoir quels abonnés l’ont ouverte et sur quels liens ils ont cliqué. Les portails d’emailing professionnels vous fournissent habituellement ces informations. Ce genre d’évaluation prend certes beaucoup de temps, mais le jeu en vaut véritablement la chandelle pour vos futures newsletters.

Cette analyse vous permettra de savoir quel contenu parvient jusqu’à vos lecteurs. Ne le prenez pas personnellement si votre e-mail est ignoré. Comment gérez-vous vos propres messages ? Lisez-vous tous vos e-mails dès que vous les recevez ? Probablement pas. Et quand vous supprimez un message, cela signifie-t-il que l’expéditeur ne vous intéresse pas ? Non !

Vous vous ferez une idée au fil du temps du contenu qui plaît à vos lecteurs et leur donne envie de cliquer, vous saurez ainsi comment rédiger vos newsletters à cet effet. Pour y parvenir, le mieux reste encore de vous lancer !

Créez une newsletter en trois étapes

Optimisez votre newsletter avec les tests A/B

Une fois que vous avez étudié les performances de votre newsletter, il ne vous reste plus qu’à l’optimiser pour la prochaine fois. Vos abonnés ont-ils lu votre newsletter sans cliquer sur les liens ? Peut-être devez-vous améliorer vos appels à l’action. Vos abonnés étaient-ils nombreux à ne pas ouvrir votre e-mail ? Songez alors à revoir l’objet de votre newsletter.

Les tests A/B permettent de déterminer facilement la cause d’un comportement. Divisez vos abonnés en deux groupes et envoyez une version différente de votre newsletter à chacun d’entre eux. Ainsi, le groupe A reçoit un e-mail avec un certain objet, tandis que le groupe B reçoit un e-mail avec un autre objet. Ensuite, vous pouvez observer les performances de chaque version.

Comment former ces groupes ? À vous de juger. Il n’est pas nécessaire ni forcément judicieux de créer des groupes parfaitement équilibrés, surtout si vous tentez un format très différent de d’habitude. Dans ce cas-là, une répartition avec 20 % de vos abonnés d’un côté et 80 % de l’autre serait plus pertinente. L’essentiel est que vos groupes d’essai sont suffisamment importants. Vous n’aurez pas beaucoup de leçons à tirer de votre expérience si vous n’envoyez le mail qu’à dix personnes.

Quelles sont les lois applicables à la création d’une newsletter ?

Depuis l’entrée en vigueur du Règlement général pour la protection des données (RGPD), beaucoup de choses ont changé. Si vous envoyiez des newsletters à toutes les adresses e-mail dont vous disposiez, alors vous devriez vérifier quelques éléments :

  • Consentement actif (« opt-in ») : vous n’avez le droit d’envoyer votre newsletter qu’aux personnes qui ont explicitement indiqué qu’elles souhaitaient la recevoir. Autrement dit, elles doivent avoir coché une case ou cliqué sur un bouton « S’abonner » afin d’exprimer clairement leur consentement. Dans l’idéal, elles ont consenti deux fois (« double opt-in »), c’est-à-dire qu’elles ont reçu un e-mail avec un lien de confirmation avant d’être ajoutées à votre liste de diffusion. Cette mesure permet de s’assurer qu’elles ont choisi elles-mêmes de souscrire à la newsletter.
  • Analyse des données : quand vous étudiez les données recueillies, vous ne devriez pas pouvoir relier un utilisateur donné à ses habitudes d’utilisation. Il vous faudra un consentement supplémentaire pour savoir quel abonné a cliqué sur quel lien.
  • Mentions légales et lien de désabonnement : tout comme votre site, votre newsletter a besoin de mentions légales indiquant qui est responsable du contenu de l’e-mail. Il est également important de proposer un lien pour se désabonner, afin que les destinataires puissent choisir de mettre fin à leur abonnement en toute facilité.

Jimdo n’est pas en mesure de vous offrir de conseils juridiques. Si vous avez des doutes concernant certains aspects juridiques, vous trouverez plus d’informations en ligne fournies par des professionnels ou pouvez contacter un conseiller juridique.

Quelles fonctionnalités votre outil d’emailing doit-il avoir ?

Pour vous aider à gérer facilement votre newsletter, nous vous recommandons d’avoir recours à un outil d’emailing ou d’envoi de newsletters. Vous pouvez certes envoyer manuellement votre newsletter depuis votre propre client de messagerie, mais ce sera loin d’être aussi pratique. D’une part, vous ne bénéficieriez de précieuses fonctions d’analyse et, d’autre part, votre message risque d’atterrir dans les courriers indésirables de vos abonnés, car c’est là que sont souvent transférés les e-mails avec un trop grand nombre de destinataires.

Les outils d’emailing vous aident justement à éviter cet écueil. Veillez à choisir un outil qui présente ces fonctionnalités particulièrement importantes :

  • Éditeur : en principe, vous pouvez vous contenter d’écrire votre newsletter dans le logiciel de traitement de texte de votre choix puis la copier dans l’outil. Cela entraîne toutefois des problèmes de mise en page. Si vous rédigez votre e-mail directement dans l’éditeur de votre outil, votre mise en page sera impeccable dès le départ et vous n’aurez pas à perdre de temps avec les copier/coller.
  • Gestion de la liste de diffusion : votre liste de diffusion peut rapidement devenir difficile à gérer si vous avez beaucoup d’abonnés. Une fonction simple et automatisée de gestion des destinataires vous évitera bien des migraines.
  • Modèles : les modèles d’emailing doivent être faciles à modifier pour les adapter à votre contenu et à votre image de marque. Il est important d’avoir des modèles « responsive », c’est-à-dire qui s’adaptent automatiquement à la taille de l’écran, que le lecteur soit sur un ordinateur, un smartphone ou une tablette.
  • Automatisation : certains outils présentent des fonctions d’automatisation pour envoyer, par exemple, des e-mails de consentement immédiatement après l’inscription à la newsletter. De quoi vous faire gagner du temps !

Envoyer des newsletters avec Jimdo

Pour créer, envoyer et évaluer votre newsletter, rien de tel qu’un outil professionnel consacré. Nous vous recommandons Sendinblue, CleverReach ou Mailchimp (en anglais), qui présentent de nombreuses similarités mais aussi quelques différences minimes. Étudiez ces deux options en profondeur avant de choisir celle qui vous convient le mieux.

Une fois que vous savez quel outil vous souhaitez utiliser, vous pouvez facilement le connecter à votre site Jimdo. Il vous suffit de suivre les étapes ci-dessous.

Lien textuel :

  1. Connectez-vous à votre compte Jimdo et choisissez le site concerné
  2. Cliquez sur Modifier pour ouvrir votre site en mode éditeur
  3. Sélectionnez le texte auquel vous souhaitez ajouter le lien
  4. Cliquez sur le symbole en forme de maillon (Insérer un lien)
  5. Sélectionnez URL ou adresse e-mail
  6. Entrez l’adresse de votre fournisseur de newsletter

Bouton :

  1. Connectez-vous à votre compte Jimdo et choisissez le site concerné
  2. Cliquez sur Modifier pour ouvrir votre site en mode éditeur
  3. Cliquez sur le symbole en forme d’œil (Montrer les éléments) à côté du bloc où vous souhaitez voir apparaître le bouton
  4. Choisissez Bouton principal ou Bouton secondaire
  5. Cliquez sur le bouton généré pour en modifier le texte
  6. Cliquez sur le symbole en forme de maillon (Insérer un lien)
  7. Sélectionnez URL ou adresse e-mail
  8. Entrez l’adresse de votre fournisseur de newsletter

Avez-vous un site Jimdo Creator ? Si oui, vous trouverez des instructions détaillées pour intégrer Mailchimp à votre site dans notre Centre d’aide.

Combien coûte l’envoi d’une newsletter ?

Si l’envoi d’un e-mail est gratuit, nous vous conseillons d’utiliser des outils d’emailing payants pour votre newsletter. Le coût dépend ensuite de l’outil que vous avez choisi. Certains proposent des formules entièrement gratuites et d’autres demandent plusieurs centaines d’euros par mois. Il est donc recommandé de comparer avec attention les fonctionnalités et les tarifs des différents fournisseurs.

Comment augmenter le nombre d’abonnés à ma newsletter ?

À terme, la qualité vaut mieux que la quantité. Si vous proposez un contenu intéressant et pertinent à vos abonnés, ils recommanderont votre newsletter à leur entourage. Autrement, vous pouvez offrir des bons, des codes de réduction ou du contenu exclusif (comme des livres blancs ou des e-books) aux nouvelles personnes inscrites. Vous les encouragez ainsi à s’abonner, tout en présentant un contenu suffisamment pertinent pour maintenir leur intérêt. Quoi qu’il en soit, n’achetez surtout pas d’adresses e-mail, car cette pratique est absolument illégale.

Ai-je besoin d’avoir mon propre serveur de messagerie pour envoyer des newsletters ?

Non, ce n’est pas nécessaire. Utilisez plutôt l’un des nombreux outils proposés en ligne pour la création et l’envoi de newsletters. Vos e-mails sont alors envoyés depuis leur serveur. Toutefois, les lecteurs remarquent rarement le serveur de l’expéditeur car ils ne voient que son adresse e-mail, que vous avez choisie vous-même.

Existe-t-il d’autres options que les fournisseurs basés sur le Cloud ?

Pas vraiment. La quasi-totalité des outils marketing aujourd’hui sont basés sur le Cloud et s’utilisent dans votre navigateur. Cela signifie malheureusement que vos données sont stockées sur le serveur d’une autre entreprise. Toutefois, les principaux fournisseurs ont obtenu les certifications nécessaires et traitent vos données dans le respect du RGPD. Sachez qu’une solution basée sur le Cloud présente également de nombreux avantages. Par exemple, vous n’avez pas besoin d’installer quoi que ce soit : il vous suffit de travailler dans votre navigateur. Vos newsletters sont aussi envoyées depuis le serveur e-mail de votre fournisseur, qui est configuré pour les envois vers de nombreux destinataires.

À quelle fréquence envoyer ma newsletter ?

C’est à vous d’en juger. Ne vous sentez pas obligé d’en envoyer une tous les mois. Il vaut mieux envoyer des newsletters quand vous avez suffisamment de contenu intéressant à partager avec vos lecteurs, quitte à le faire une fois par trimestre seulement. Vous devriez cependant envoyer un e-mail plus d’une ou deux fois pa

Puis-je envoyer ma newsletter depuis une adresse privée ?

Tant que vous respectez les consignes de protection des données, c’est effectivement possible en théorie. Mais nous vous recommandons fortement de ne pas le faire. Vous rendriez la gestion de votre newsletter plus compliquée que nécessaire, car les outils comme Outlook et Gmail ne sont simplement pas conçus pour ce genre d’usage. D’autre part, les e-mails envoyés à de nombreux destinataires depuis des adresses privées atterrissent souvent dans les courriers indésirables.

Stefan
Stefan est rédacteur chez Jimdo. Il écrit sur les sites web, les e-boutiques et le travail en tant qu'indépendant. Quand il ne travaille pas, il aime regarder de bons films, jouer aux jeux vidéo et lire.
Produit recommandé

Site internet Jimdo